L'ONGD-FNEL se présente

L'ONGD-FNEL est une Association Sans But Lucratif fondée en 1989 au Luxembourg. Issue du mouvement scout au Luxembourg, (la Fédération Nationale des Eclaireurs et Eclaireuses du Luxembourg-FNEL), elle soutient de nombreux projets en faveur du développement de l’éducation au Népal.

 

L'ONGD-FNEL défend des valeurs de solidarité, de coopération, d’engagement, de responsabilité en s’appuyant sur des partenariats locaux forts garants du bon déroulement et des résultats des activités.

 

En savoir plus

DH-02

Les actualités

  • tilly & cathy

    Namaste from Tilly & Cathy

    Hello to home!

    It's been a year since we updated you last, but it's not our fault! Both of us have had some great projects coming up at work: At Cathy's work they've celebrated 3 years of SAATH's shop Danfe and welcomed the new beneficiaries for which Cathy's been preparing sone math classes.

     

     

    Lire la suite

  • elemnents communication poster

    "Népal, pays de contrastes" - Exposition photo

    Le Népal est un pays fascinant et déconcertant, où se côtoient de nombreuses ethnies et cultures, la tradition et la modernité, la foule de la ville et le calme des villages reculés, les plus hautes montagnes du monde et une jungle dense et sauvage. L’exposition « Nepal, pays de contrastes » de l’ONGD-FNEL rassemble des images prises par Marc Hammer et vous fera voyager au cœur de ce pays et de ses facettes multiples, pour mieux le comprendre. Le vernissage aura lieu le vendredi 31 janvier à 19H dans l’espace Am Gronn (12 rue Munster à Luxembourg) et vous pourrez découvrir l’exposition jusqu’au 14 février. Pendant le weekend, nous vous proposerons également un atelier de sérigraphie et des retransmissions du film « Rajani », le témoignage inspirant d’une jeune népalaise née dans les hautes montagnes et séparée très jeune de sa famille.  Prix : Gratuit Information de contact pour cet événement : Téléphone : 26480441 E-mail :  Internet : https://www.ongd-fnel.lu Organisateur :  ONGD-FNEL

    Lire la suite

  • Don-Famille Theisen-Schramer

    DON GENEREUX DE LA FAMILLE THEISEN-SCHRAMER

    Famill Theisen-Schramer vun Ueschdref huet am Kader vun hirem “AMAZING YEAR” Sue gesammelt. Op verschidden Eventer während dem Joer 2019 koumen esou 1000 € zesummen. Als aktiv Memberen vun der FNEL hu mir een DON un ongd-fnel gemaach. Mat deene Suen ënnerstëtze mer gären Alphabetisatioun vu Kanner am Nepal.

    Lire la suite

  • tilly (003)

    "Hello from Pharping, a village about one hour from Kathmandu" Tilly volunteer in SCLC

    Hello from Pharping, a village about one hour from Kathmandu. Here, I have been working for one month in the "Sikharapur Community Learning Centre", more specifically on their model farm called "Bottlehouse".

    Lire la suite

  • cathy

    Cathy volontaire chez SAATH

    Namaste, ech sinn Cathy an ech wunnen lo säit gutt engem Mount zu Lalitpur, enger Stad direkt niewent Kathmandu.Bis elo gefält et mir richteg gutt hei an hunn schon vill nei Leit kennen geléiert.

     

    Lire la suite

  • 20191109 143041040 iOS

    Retour sur nos deux semaines de sensibilisation avec Umbrella Organisation Nepal

    En novembre 2019, nous avons invité Tsewang Norbu Lama, directeur de Umbrella Organisation Nepal (UON) et Rajani Gurung, ancienne bénéficiaire de l'association, à Luxembourg pendant deux semaines, pour participer à des ateliers de rencontre et d'échange avec des jeunes luxembourgeois, dans le cadre d'un projet de sensibilisation au développement.   La sensibilisation au Luxembourg est au cœur du travail de notre organisation depuis 2016, après une première série de visites d'écoles et le développement de notre Népal-Koffer (un ensemble de matériels et de jeux conçus pour présenter le Népal) et du film Tara.   Afin de soutenir nos ateliers dans les écoles cette année, nous nous sommes associés à UON et à Marc Hammer, un réalisateur luxembourgeois, pour tourner «Rajani», un film racontant le voyage inspirant de Rajani. Née dans un village isolé du Népal, Rajani a été séparée de sa famille très jeune et a traversé des moments difficiles avant d'être prise sous l'aile de Umbrella. Maintenant âgée de 20 ans, elle poursuit ses études en travail social pour aider d'autres jeunes filles en retour.   Au cours des deux semaines de sensibilisation, nous avons visité 9 écoles primaires et secondaires, des groupes de scouts et des amis et sympathisants de l'ONGD-FNEL lors du dîner de charité ou du déjeuner organisé par le Cercle des ONG au sujet du volontariat responsable. Au total, environ 400 étudiants et scouts ont participé à nos activités, la plupart du temps en groupes de moins de 15 personnes, ce qui nous a permis d’avoir un tour de questions/réponses intéressant.   Nous commencions généralement par saluer les étudiants avec un tikka et un foulard pour les initier directement à la culture népalaise. Ensuite, nous avons brièvement présenté notre travail et l’histoire du projet de Umbrella Organisation Nepal. Après cela, nous avons utilisé le film "Rajani" comme support visuel pour lancer la discussion. «Rajani» aborde de nombreux aspects du Népal: le mode de vie, les activités quotidiennes, mais aussi les difficultés quotidiennes des habitants. Il est évident que le film décrit également les difficultés de toute jeune fille grandissant au Népal aujourd'hui. Avec toutes ces informations qui semblent si éloignées de ce que nous savons d’ici, des questions se sont rapidement posées. Les plus jeunes élèves en particulier ont souvent été très surpris de voir à quel point la vie au Népal diffère de leur vie quotidienne. Les questions allaient de la nourriture, du transport et du comportement des singes au mariage des enfants, en passant par la raison pour laquelle UON accomplit son travail. Même si parfois, les élèves étaient plus calmes, ils semblaient néanmoins très intéressés. Nous avons donc eu un retour positif, ce qui nous encourage évidemment à approfondir notre réflexion sur la manière de sensibiliser le public luxembourgeois.   Il y a tellement d'aspects différents au Népal, et la plupart du temps, le temps imparti n'étaient pas assez pour répondre correctement aux questions. De nombreux enseignants nous ont demandé du matériel supplémentaire (par exemple, le Nepal Koffer ou le dossier pédagogique que nous avons préparé), ce qui nous a fait très plaisir. Dans l’ensemble, ces deux semaines étaient très intenses, bien que tous les participants soient d’accord pour dire que cela en valait la peine, car nous avons fait un pas important dans la sensibilisation au développement durable, mais nous avons également échangé de nombreuses idées. Rajani et Tsewang se sont dit qu'ils avaient eux aussi beaucoup appris du fonctionnement de nos écoles et de notre approche de l'éducation.

    Lire la suite

  • Voir tous les articles

    Nos projets